Cinq bonnes raisons d’accueillir un.e stagiaire dans son entreprise


Cinq bonnes raisons d’accueillir un.e stagiaire dans son entreprise

Publié le 19 mars 2024    access_time 5 minutes

Texte: David Lamarre

En 2023, Dpt. a accueilli un stagiaire dans le cadre du projet ARRISTAGE, un programme créé par SYNTHÈSE qui vise à favoriser le jumelage d’étudiant.e.s et d’entreprises, afin de soutenir les apprentissages en milieu de travail.

Pour en savoir plus sur le projet : polesynthese.com/arristage

L’accueil d’une nouvelle recrue

S’il fallait ne retenir qu’une seule phrase de notre entretien avec Cédric Orvoine, directeur général et chef des opérations chez Dpt., c’est celle-ci: «Je crois beaucoup au rôle des entreprises dans l’intégration au marché du travail des jeunes diplômé.e.s.»

L’importance qu’il accorde à cet aspect se ressent dans le processus d’accueil mis en place pour intégrer un.e stagiaire au sein de l’équipe. «On leur offre un programme d’onboarding complet, au même titre que pour nos employés», explique-t-il. «Pour nous, ce qui est important, c’est d’intégrer le stagiaire à l’équipe et de lui assigner un projet, un livrable. Ensuite, on s’attend à ce que tous les membres de l’équipe, peu importe leur métier et peu importe leur niveau de séniorité, contribuent par leur créativité au succès du projet.»

Cédric Orvoine préconise aussi une approche personnalisée pour chaque étudiant.e qui rejoint l’équipe de Dpt. «Quand on choisit notre stagiaire, on prend le temps de discuter avec de ses intérêts et objectifs et on le jumelle à un employé qui est une référence dans son domaine d’expertise», souligne-t-il. «On en vient à codéfinir avec eux les objectifs du stage.»

Quand on lui demande si les nouvelles habitudes de travail à distance viennent perturber les bonnes pratiques d’intégration dans un nouveau milieu de travail, Cédric répond candidement: «Oui, ça a un certain impact. Mais aujourd’hui, ça fait partie de la réalité des gens qu’un bout se fasse en présentiel et un bout en virtuel. Ça fait maintenant partie des mœurs et ça ne nuit pas vraiment à la qualité du onboarding

Cinq bonnes raisons d’accueillir des stagiaires au sein de son entreprise

D’emblée, Cédric Orvoine souligne que les employeur.euse.s ont une responsabilité de s’impliquer d’une façon ou d’une autre dans le parcours académique des futur.e.s employé.e.s: «les entreprises, surtout dans un contexte de rareté de main-d’œuvre, ont un rôle clé à jouer pour développer la main-d’œuvre d’aujourd’hui et de demain.»

De surcroît, le directeur général et chef des opérations chez Dpt. identifie cinq bénéfices que peuvent recueillir les entreprises qui accueillent des stagiaires :

1- Identifier des candidat.e.s potentiel.le.s qui, sur le moyen ou long terme, pourront rejoindre les rangs de son studio;

2- Influencer positivement le parcours professionnel des étudiant.e.s pour qu’ils.elles soient à même de répondre aux besoins qui sont propres à son entreprise;

3- Explorer des profils différents que ceux auxquels on est habitué (par exemple des étudiant.e.s à la maîtrise qui ont un parcours différent);

4- Développer les compétences de gestion et de développement professionnel du mentor auquel est jumelé l’étudiant.e;

5- Rassembler l’équipe autour d’une cause commune, soit celle d’aider au développement de la relève.

Pour nous, ce qui est important, c’est d’intégrer le stagiaire à l’équipe et de lui assigner un projet, un livrable. Ensuite, on s’attend à ce que tous les membres de l’équipe, peu importe leur métier et peu importe leur niveau de séniorité, contribuent par leur créativité au succès du projet.

Savoir-faire et savoir-être

Bien sûr, les programmes de formation et les stages en entreprise permettent aux futur.e.s diplômé.e.s d’acquérir les compétences qui leur permettront d’assumer les responsabilités qui leur seront imparties. Toutefois, le savoir-faire ne fait pas foi de tout. On demande aussi aux membres de l’équipe de faire preuve de savoir-être.

À cet égard, quelles sont les qualités recherchées chez les stagiaires sélectionné.e.s par Dpt.?

«La première qualité qu’on recherche, c’est la passion», répond sans hésiter Cédric. «On a envie d’accueillir un stagiaire qui est passionné par notre milieu, notre approche et les produits qu’on développe.»

Il accorde aussi beaucoup d’importance à la curiosité. «Être stagiaire, c’est venir apprendre. C’est venir s’imprégner. Et qui dit curiosité, dit ouverture.»

Dans le même ordre d’idées, il y a aussi l’aspect collaboratif. «Pour le temps de son stage, le stagiaire fait partie de notre équipe. Pour nous la collaboration est d’une importance capitale. Ça fait même partie de nos attentes à son égard.»

La clé du succès pour un stage en entreprise

Pour conclure, nous avons demandé à Cédric Orvoine si certains éléments pouvaient refroidir l’intérêt des entreprises vis-à-vis de l’accueil de stagiaires. «C’est sûr qu’on a tous des agendas bien remplis», note-t-il à cet égard. «Un stagiaire demande une forme d’accompagnement extracurriculaire par rapport à nos livrables, mais tout le monde en est conscient et ça fait partie du jeu.»

En guise de mot de la fin, il nous dévoile ce qui semble être la clé du succès pour un employeur.euse: «être chirurgical dans ce qu’on recherche». Plus précisément, «il faut que le stagiaire réponde à un besoin de l’entreprise et que l’entreprise réponde à un besoin du stagiaire».

Pour en savoir plus sur Dpt.

▶️ Site web
▶️ Fiche entreprise

Auteur.rice

Avatar photo   David Lamarre

Vous aimerez aussi

Inscrivez-vous à l'infolettre
de Xn Québec

S'inscrire

arrow_backRetour aux nouvelles