Wapikoni Mobile XR – Une résidence avant-gardiste


Wapikoni Mobile XR – Une résidence avant-gardiste

Publié le 9 août 2021    access_time 5 minutes

Ça y est ! La première résidence de création XR du Wapikoni Mobile est lancée. Quatre artistes autochtones, Kathia Rock, Ray Caplin, Kijâtai-Alexandra Veillette-Cheezo et Taio Gélinas travaillent présentement sur des prototypes d’œuvres XR à la Maison de la culture de Verdun, Quai 5160. Ces projets sont conçus pour les casques de réalité virtuelle, mais aussi pour être projetés sur le dôme nomade nouvellement acquis par Wapikoni.

Du nouveau, pour tout le monde!


Depuis le 1er juin, les créateurs apprivoisent et exploitent les nouvelles technologies pour signer des expériences XR avec l’aide d’experts comme Marco Luna, chercheur à l’Université Concordia et Technologiste en XR au lab de Réalité Immersive de l’institut Milieux.

« Chaque participant a décidé d’utiliser une technique différente », explique Marco Luna. Taio utilise la vidéo volumétrique et la reconstruction 3D, mais Kijâtai mise plutôt sur la vidéo 360° et la photogrammétrie. Pour sa part, Ray fait de l’animation image par image sur Quill et Kathia, elle, mélange la vidéo volumétrique et le son immersif. »

Lancé en avril dernier, l’appel aux artistes était ouvert à tous, non pas qu’aux initiés de la XR. Du coup, des artistes aux profils très différents ont sauté dans l’aventure. C’est le cas, entre autres, de Kathia Rock qui s’est fait connaître comme chanteuse et conteuse, mais aussi de Taio Gélinas, un acteur qu’on a pu découvrir dans le film Beans (Tracy Deer, 2020). « Je ne connaissais pas la XR. Je ne joue pas à des jeux vidéo… C’est très nouveau pour moi ! » affirme le jeune comédien.

” Je ne connaissais pas la XR. Je ne joue pas à des jeux vidéo… C’est très nouveau pour moi ! ” affirme le jeune comédien.
.

En parallèle de cette résidence d’artistes, Wapikoni s’est doté d’un comité XR composé d’artistes,  d’experts du milieu et de chercheu·r·se·s dont l’objectif est de créer des ponts entre le monde de la XR et les communautés autochtones. Dans un premier temps, le but est d’étudier comment les technologies XR pourraient être ajoutées à la boîte à outils proposée par Wapikoni lors de ses ateliers de création itinérants. Par la même occasion, le comité XR cherche aussi à profiter du fait que le domaine de la XR est en pleine construction pour s’assurer que personne ne soit laissé pour compte 

Le dôme


Bien que les œuvres soient conçues pour les casques de réalité virtuelle, les créateurs travaillent aussi à les adapter à la projection à l’intérieur d’un dôme. Or, pourquoi ne pas se limiter aux casques VR ?

” Le choix du dôme a été fait parce qu’on aime l’expérience communautaire. C’est un dôme nomade. Il est démontable pour qu’on puisse l’amener dans les communautés. Notre signature, c’est de pouvoir aller créer dans les communautés et aller diffuser dans les communautés .

« Le casque est une expérience individuelle », précise Marie-Claire Moraine, coordinatrice du projet. « Le choix du dôme a été fait parce qu’on aime l’expérience communautaire. C’est un dôme nomade. Il est démontable pour qu’on puisse l’amener dans les communautés. Notre signature, c’est de pouvoir aller créer dans les communautés et aller diffuser dans les communautés ». Ainsi, bien qu’on aurait pu penser que des casques de réalité virtuelle auraient été plus faciles à amener jusqu’aux communautés visitées par Wapikoni mobile, c’est l’aspect communautaire du dôme qui l’emporte.

Chose certaine, ce n’est pas simple de faire voyager un dôme pour les projections ! « On est littéralement en train d’écrire le protocole pour que le dôme puisse aller dans les communautés. Tout est nouveau ! », souligne Marco Luna. Ariel Beaudoin-Lambert, responsable innovation au Wapikoni, ajoute : « Le but c’est de pouvoir l’installer à l’extérieur, mais ça n’a encore jamais été fait ! »


D’un point de vue technique, le dôme mise sur trois projecteurs HD qui se combinent pour offrir une projection 2K. Le son est généré non pas via des hauts-parleurs, mais plutôt grâce à un système de transducteurs qui font vibrer l’écran à 9 endroits différents. « Essentiellement, c’est la toile qui sonne… », résume Ariel Beaudoin-Lambert. Ceci rend possible la spatialisation 360 degrés du son, un effet qui devrait être bien représenté dans le projet de Kathia Rock.

Une résidence… clés en main !

L’entièreté de la résidence s’effectue à la Maison de la culture de Verdun, Quai 5160, un lieu dont Marie-Claire Moraine chante les louanges : « Ils sont top. Ils sont disponibles, généreux et serviables. Ça pour nous c’est de l’or ! Sans eux, je ne sais même pas si ça aurait été possible… »

En l’occurrence, tous les aspects des productions sont réalisés dans ce lieu. Les vidéos volumétriques sont tournées sur fond vert dans un studio aménagé à même l’espace bureau où se trouvent les postes de travail des créateurs. Les bandes sonores sont aussi enregistrées à cet endroit.

Les ordinateurs des artistes, contiennent les logiciels de montage, d’édition sonore et de modélisation 3D nécessaires à la création des prototypes. 

Qui plus est, le dôme est installé dans la pièce adjacente, soit sur la scène de la salle de spectacle de la Maison de la culture. Il demeure donc à proximité pour permettre aux artistes en résidence d’effectuer des tests. Cela permet aussi à Ariel Beaudoin-Lambert et son équipe de continuer de peaufiner les réglages du dôme avant qu’il ne soit intégré aux tournées du Wapikoni mobile dans les communautés autochtones de la province.


Où et quand ?


Et ce n’est pas tout… Au terme de la résidence, la Maison de la culture Quai 5160 servira également de lieu de diffusion !
En effet, le fruit de leurs efforts sera présenté les 20 (18h à 20h), 21 et 22 (13h à 16h) août à la Maison de la culture Quai 5160 de Verdun. C’est un rendez-vous !

QUAND ?

  • Le 20 août 2021 – 18h à 20h
  • Le 21 août 2021 – 13h à 16h
  • Le 22 août 2021 – 13h à 16h

?

Quai 5160 – La Maison de la culture de Verdun : 5160 Bd LaSalle, Verdun, QC H4H 1N8 

CONTACT

Vous souhaitez en savoir plus sur Wapikoni mobile et sa nouvelle résidence d’artistes XR ? N’attendez pas et contactez Marie-Claire Moraine dès maintenant pour obtenir plus d’informations.


Bonus

Découvrez les artistes participant à la résidence via des capsules vidéo tournées en marge de la Journée nationale des peuples autochtones : Kathia Rock, Ray Caplin, Kijâtai-Alexandra Veillette-Cheezo et Taio Gélinas.

arrow_backRetour aux nouvelles