arrow_backRetour aux nouvelles
Xn Québec réagit à la révision des programmes d’aide à la production et à la scénarisation de la SODEC

Xn Québec réagit à la révision des programmes d’aide à la production et à la scénarisation de la SODEC

Publié le 26 juin 2019

La SODEC annonçait récemment qu’elle accepte désormais les projets numériques narratifs de format court dans son programme d’aide à la production.

Ces projets sont définis ainsi : œuvres audiovisuelles de fiction ou documentaires qui développent une proposition narrative, linéaire ou non linéaire, interactive ou immersive, destinée à des technologies visuelles (réalité virtuelle, augmentée ou mixte) permettant la participation de l’utilisateur.

La participation financière cumulative de la SODEC peut atteindre un maximum de 100 000 $ et doit servir à financer la part québécoise du devis. À noter que cette aide est accordée sous forme de subvention et ce plafond représente une augmentation de 30% du niveau précédent, grâce à l’injection d’argent supplémentaire provenant de la Politique culturelle du Québec. La prochaine date de dépôt est le 25 septembre 2019.

Une entreprise présentant un projet numérique doit, entre autres, être une entreprise québécoise au sens où l’entend la SODEC, faire la preuve de sa capacité à soutenir un tel projet et avoir produit et exploité au Québec dans un contexte professionnel (incluant la sélection en compétition officielle dans un festival majeur ou sur une plateforme reconnue par la SODEC), au cours des 8 années précédant la demande, au moins une œuvre audiovisuelle jugée pertinente au regard de la demande déposée.

Dans tous les cas, les entreprises présentant une demande pour la première fois, ou déposant une demande dans un format de production différent de celui pour lequel elles ont déjà soumis un projet, doivent communiquer avec la SODEC au moins 1 mois avant la date de dépôt pour établir leur admissibilité.

Un pas dans la bonne direction, mais…

Les changements au programme d’aide à la scénarisation ne touchent pas les projets numériques narratifs de format court parce que ceux-ci ne sont pas admissibles.

C’est dommage, d’autant plus que les projets numériques contribueraient certainement à l’atteinte d’un objectif de ce programme, qui est de « favoriser la scénarisation de projets de qualité qui sont originaux, engageants et de genres diversifiés, et qui ont un potentiel de rayonnement au Québec ou à l’étranger. »

Pour Xn Québec, cette ouverture de la SODEC à un financement pour les projets numériques est un pas dans la bonne direction, qui, nous l’espérons, pavera la voix à des mesures plus concrètes pour la créativité numérique.